Abeille sur les doigts

NOS AMIES LES ABEILLES


Les grands froids sont en principe derrière nous. Ce début mars se présente tempéré avec quelques journées chaudes qui ont vu les abeilles sortir et rapporter du pollen, c’est bien. La nature n’est cependant pas en avance, si les noisetiers ont donné leur pollen on n’a pas encore vu beaucoup de forsythia ou autres plantes en fleur. Restons prudents, la météo nous annonce encore un rafraîchissement autour du 20 mars, c’est encore trop tôt pour ouvrir les ruches. La colonie sort petit à petit de sa torpeur hivernale à la faveur des premiers beaux jours, ce qui se manifeste par une activité plus ou moins intense au trou de vol. L’état des colonies est apprécié en s’appuyant sur l’activité de la planche d’envol :

Les butineuses rentrent de grosses pelotes de pollen : tout va bien, l’élevage a commencé c’est bon signe.

abeille chargée de pollen

Miel et les Abeilles à Sollières dans les Alpes.

La colonie ne rentre pas de pollen ou seulement de petites pelotes : à surveiller. Si cette situation perdure, elle est peut-être orpheline (attendre la visite de printemps) ou malade (à contrôler de suite). Il n’y a aucune activité : sans hésitation ouvrir la ruche. Peut-être celle-ci est morte de faim ou de faiblesse, la grappe était certainement trop petite pour affronter l’hiver. Lorsqu’une ruche et sa planche d’envol sont souillées par des déjections, nous avons affaire à une population malade, bien souvent on peut aussi observer de petits paquets d’abeilles sur les herbes environnantes. Malgré la pluie il n’y a pas encore de fleurs à nectar, pensez à mettre un abreuvoir pour leur donner l’eau nécessaire à leurs besoins.

Abeilles et la reine 3

cadres avec abeilles et couvains bis

Abeilles et la reine

Abeilles  sur le dessus de la ruche

Abeille ramenant du pollen

abeille butineuse

Abeille en vol 2

abeille butineuse 4

abeille butineuse 5